Open menu
Cotation des randonnées pédestres

La Fédération Française de Randonnée Pédestre a défini les normes de classement technique, de sécurité et d'équipement des espaces, site et itinéraires de randonnée pédestre [art. L311-2 (c. sport)].

Harmonisation des informations

FFRandonnée - randonnée en montagne - crédit : Johannes Braun

Les disciplines sportives et tout particulièrement les sports de nature ont coutume d’avoir des systèmes d’évaluation de la difficulté … Eaux vives, ski, escalade, alpinisme autant de sports ou de loisirs sportifs ayant chacun leur propre cotation. Il existait jusqu’à présent une multitude de façon de coter la difficulté d’une randonnée pédestre.

Chaque site internet de téléchargement de trace GPS, chaque éditeur de guide de rando ou chaque voyagiste propose sa méthode. Il n’y pas de référence en la matière, ce qui génère des erreurs d’appréciations et parfois des choix d’itinéraires aux conséquences fâcheuses notamment pour les débutants. La mise en place d’un système de cotation faisant référence au plan national permet d’éviter ces écueils.

Fonctionnement du système de cotation

Découvrir la vidéo ci-dessous sur le système de cotation :

La FFRandonnée et son partenaire IBP Index ont mis au point un système de cotation des randonnées pédestres. Le système de cotation fédéral repose sur trois critères :

  1. L'effort (système de calcul IBP index/ FFRandonnée)
  2. La technicité (présence ou non d’obstacles plus ou moins importants)
  3. Le risque (gravité plus ou moins importante des accidents corporels en cas de chutes ou glissades)

La conjugaison de ces 3 critères permet d’exprimer la réelle difficulté de chaque rando. Afin de connaître l’effortla technicité et le risque, la FFRandonnée vous propose un guide de la cotation qui vous accompagne au fil de vos randonnées.
 

En premier : l'EFFORT

1. L’effort

Le premier critère pris en compte est l’effort. Autrement dit, la difficulté de la randonnée sur le plan physique. Pour connaître l’indice d’effort de vos randonnées, c’est très simple ! L’agence IBP en partenariat avec la FFRandonnée a créé un outil qui le calcule pour vous à partir de vos traces GPS. 

Pour y accéder, il suffit de vous rendre sur la page d’analyse de l’indice d’effort et de charger votre trace dans le champ dédié. La plupart des formats sont acceptés (.PLT. TRK. GPX. TCX. CRS. FIT .KML. KMZ). Théoriquement, vous n’aurez donc pas besoin de convertir votre trace.

Petit aparté : si vous n’êtes pas très à l’aise avec les outils de création de traces GPS, je vous invite à visionner la vidéo que j’ai mise en ligne sur l’utilisation de Visu GPX.

L’outil analyse le fichier et calcule automatiquement le degré de difficulté physique de l’itinéraire en se basant sur sa longueur et le dénivelé positif. Le résultat apparaît sous la forme d’un score qui vous donne le niveau d’effort :

  • 0 à 25 = niveau 1 (facile). La randonnée ne comporte aucune difficulté physique particulière.
  • 25 à 50 = niveau 2 (assez facile). Les difficultés physiques sont présentes, mais très limitées.
  • 50 à 75 = niveau 3 (peu difficile). L’engagement physique reste raisonnable, l’effort demandé est modéré.
  • 75 à 100 = niveau 4 (assez difficile). L’effort requis est soutenu et la difficulté physique est plutôt importante.
  • 100 et plus = niveau 5 (difficile). L’effort à fournir est très important. Ces randonnées demandent une réelle préparation physique.

Pour faciliter la lecture des scores, le système de cotation se base également sur un code couleur similaire à celui des pistes de ski.

Calculer son indice d'effort


En deuxième : la TECHNICITÉ

L’estimation de la technicité se fait par rapport au terrain et aux obstacles qu’il comporte. Ici, pas d’outil en ligne pour évaluer ce critère. Il s’estime directement sur le terrain en fonction des difficultés présentes sur l’itinéraire.

Voici à quoi correspondent les niveaux de technicité utilisés par la FFRandonnée :

  • Niveau 1 : l’itinéraire ne comporte aucun obstacle, le terrain est plat et régulier, la pose du pied est facile.
  • Niveau 2 : l’itinéraire ou l’une de ses portions comporte des obstacles bas (moins de 10 cm), il est assez facile de poser le pied sur des surfaces confortables.
  • Niveau 3 : vous pouvez trouver des obstacles sur le sentier dont la hauteur n’excède pas celle du genou, la pose du pied peut se faire sur des surfaces irrégulières mais il existe des zones comportant une bonne adhérence.
  • Niveau 4 : un ou plusieurs obstacles à hauteur de hanche sont présents, le terrain est irrégulier et l’utilisation de bâtons de randonnée est recommandée.
  • Niveau 5 : l’itinéraire comporte des obstacles relativement hauts et difficiles à franchir, l’utilisation des mains est nécessaire, le terrain est très irrégulier et les bâtons peuvent devenir une gêne à la randonnée.

Il s’agit du niveau de technicité le plus élevé rencontré, pas d’une moyenne. Il suffit donc d’un seul obstacle techniquement difficile pour que le niveau soit élevé.


En dernier : le RISQUE

Dernier paramètre (et non des moindres) pris en compte dans ce système de cotation de randonnée : le risque en cas de chute. Ici, c’est en conséquence la topographie du terrain qui est analysée. En effet, on comprend bien qu’une chute sur un sentier en forêt ou à flanc de falaise n’aura pas les mêmes répercussions !

Encore une fois, le classement se fait en 5 catégories, de la moins risquée à la plus dangereuse :

  • Niveau 1 : le risque de blessure en cas de chute ou glissade est très faible, voire inexistant (on parle bien du risque supplémentaire lié à la configuration du terrain).
  • Niveau 2 : des blessures « légères » comme des entorses sont possibles en cas de chute.
  • Niveau 3 : certains passages comportent un risque avéré de blessures sérieuses (comme des fractures).
  • Niveau 4 : l’itinéraire comporte une ou plusieurs portions avec des passages dangereux. Le risque de blessures graves ou mortelles est réel.
  • Niveau 5 : randonnée considérée comme très dangereuse. Une chute peut engendrer des blessures fatales.

Malheureusement, il n’y a pas d’outil en ligne pour analyser ce critère de difficulté. Donc, si l’édition de votre guide ne mentionne pas le niveau de dangerosité de la randonnée, il faudra l’estimer à partir de vos observations.

Vous pouvez également retrouver petit à petit cette cotation dans la collection des topos guides de la FFRandonnée (« Les environs de Lyon à pied », « le parc naturel régional du Pilât à pied », « le Gard à pied »…). La difficulté de la rando y est illustrée avec les 3 critères et le traditionnel descriptif pratique et technique.

Télécharger le guide de la cotation FFRandonnée

Bouton 14

                                     Nos Partenaires  logo ffr normandie         GRrando     ffrando     Logo CDMSM    logo du bessin au nepal    logo fredie

PH Banner 2020 3                                                                                                                                                                                                                

 
 
Copyright © 2021 Les Chemins du vent
Immatriculation Tourisme : IM 075 100 382
 Association Loi 1901 – N° Siret : 449 902 162 000 14 

 Mentions légales / Nous contacter

 Rando France bleu
 
 

 PH-Banner-2020-2.png